0
Studio DataFlaw
On sale

ONDULATIONS

120.00

ENGLISH (French below)
This piece is a work of generative art, entirely programmed and then drawn by a digital plotter with ink and high-end paper (300g/m²), in A3 format (42*29.7cm). This is a limited series of 10 pieces.

The developed algorithm is based on a series of lines deformed by trigonometric undulations.

From my very first geometric series composed of entirely coded works, inspired by classic geometric patterns (Points, Lines, Polygons) and different algorithms with simple rules but captivating results.
Through this research, I want to make the beauty hidden beneath complex formulas and abstract calculations accessible to everyone. Behind the 0s and 1s, nestled deep within our electronic circuits, there is a sleeping soul.

A collaboration between man and machine, this piece goes from virtual to real thanks to a plotter: a two-axis robot equipped with a pen, a resurrected ancestor of our printers. What's better than an illustration to make the invisible visible?

FRANÇAIS
Cette pièce est une oeuvre d'art génératif, entièrement programmée puis dessinée par une traceuse numérique avec de l'encre et du papier haut de gamme (300g/m²), au format A3 (42*29,7cm). Il s'agit d'une série limitée de 10 pièces.

L'algorithme développé est basé sur une série de lignes déformées par des ondulations trigonométriques.

Issue de ma toute première série géométrique composée d'oeuvres entièrement codées, inspirées par des motifs géométriques classiques (Points, Lignes, Polygones) et différents algorithmes aux règles simples mais aux résultats captivants.
À travers cette recherche, je souhaite rendre accessible à tous la beauté cachée sous les formules complexes et les calculs abstraits. Derrière les 0 et les 1, nichée au plus profond de nos circuits électroniques, il y a une âme qui sommeille.

Collaboration entre l'homme et la machine, cette pièce passe du virtuel au réel grâce à une traceuse : un robot à deux axes muni d’un stylo, ancêtre ressuscité de nos imprimantes. Quoi de mieux qu'une illustration pour rendre visible l'invisible ?